L’achat d’œuvre d’art est-il un bon investissement ?

Publié le : 03 février 20224 mins de lecture

L’achat d’une œuvre d’art est une affaire coûteuse. Pouvoir s’offrir une œuvre d’art semble être hors de portée la plupart du temps. Bien que le marché de l’art soit instable et complexe, le prix exorbitant d’un tableau révèle une forte croissance de ce marché. Lors des ventes aux enchères et des grandes foires, les ventes atteignent des montants surprenants. Avec ces quelques lignes, nous allons découvrir ensemble si l’achat d’une œuvre d’art est un bon investissement ou non.

L’investissement dans l’art !

Vous savez probablement que l’art prend de la valeur, voire trop, avec le temps. Vous devez savoir que chaque œuvre d’art a deux valeurs essentielles : financière et sentimentale. Cette dernière est un point important à considérer. Une personne achète une œuvre d’art parce qu’elle l’aime pour ses couleurs, son aspect décoratif ou les émotions qu’elle procure. Investir dans une œuvre d’art, c’est investir dans quelque chose qui vous apportera du bonheur sur le long terme. C’est alors que vous prendrez en compte la valeur financière de l’œuvre et surtout la potentielle augmentation de valeur qu’elle peut avoir avec le temps. Comme tout investissement, rien n’est gagné d’avance. Le plus important est d’être sûr de son choix.

Les artistes connus, un investissement intéressant !

Les œuvres d’art les plus vendues ou les valeurs sûres font partie des bons investissements. Il s’agit principalement de tableaux d’artistes célèbres tels que Dali, Bacon, Cocteau, Picasso… L’art moderne est une acquisition qui promet une plus-value non négligeable. Il faut savoir que, par rapport à un dessin, qui a plus de valeur qu’une esquisse, une peinture est plus chère. Une esquisse a plus de valeur qu’une reproduction. Optez pour une édition si vous souhaitez acquérir la création d’un artiste connu. En effet, sa multiplication est plus facile et sa production est moins coûteuse. Moins précieux, ce support est plus économique. Pour que l’édition ait plus de valeur, elle doit être en quantité limitée. La signature artisanale de l’artiste doit figurer sur les tirages numérotés. Un certificat d’authenticité est également indispensable.

La rentabilité des œuvres d’art !

Pour les œuvres d’art modestes, la rentabilité est incertaine. Produites en grande quantité, elles attirent peu d’élus. Toutefois, pour mettre toutes les chances de votre côté, accédez aux grandes maisons de vente aux enchères et au marché de l’art international. Chaque période et chaque style a son propre succès. Ces dernières années, le marché des œuvres de maîtres anciens est en déclin. En revanche, le marché de l’art d’après-guerre et contemporain connaît un grand succès. La revente d’une œuvre d’art est parfois difficile si l’on n’a pas accès à de nombreux réseaux de vente ou si l’on ne fait pas appel à un commissaire-priseur, un galeriste ou un établissement spécialisé dans les ventes aux enchères. Les revenus générés par les œuvres d’art ne sont pas réguliers. En revanche, on peut espérer une éventuelle plus-value au moment de la revente. 

Comment établir la cote d’un artiste ?
Qui peut expertiser une œuvre d’art ?

Plan du site